Romane

Après avoir travaillé comme monitrice pour la BU Centre en 2019-20, Romane est devenue tutrice en 2020-21. « Être tutrice m'a également aidé pour mon travail universitaire ! »
Romane

En quelle année d'études êtes-vous inscrite ?

En Master 1 de Droit public

Quelle a été votre motivation pour candidater ?

J'étais monitrice à la BU Centre l'année dernière. J'ai candidaté au poste de tutrice pour développer de nouvelles compétences tout en continuant de travailler au sein de la BU.

Comment présenteriez-vous aujourd'hui à un.e autre étudiant.e la mission de tuteur/tutrice pédagogique ?

Le tutorat consiste à présenter aux étudiants de licence les différentes ressources documentaires offertes par l'université et les méthodes afin de les utiliser efficacement.

Qu'est-ce que cette expérience vous a apporté ?

Je pense être un peu plus à l'aise à l'oral. En tout cas, elle m'a donné une première expérience d'animation d'un groupe et d'exposé long.

Être tutrice m'a également aidé pour mon travail universitaire. Je pense notamment à mon mémoire pour lequel j'ai dû réaliser une bibliographie. Je me suis servie de l'outil Zoterobib que j'ai découvert en formation.

Pouvez-vous nous partager un bon souvenir de votre tutorat ?

Tout d'abord, la formation animée par les bibliothécaires formateurs des différentes BU. Ils ont su rendre le moment convivial tout en étant très instructif. Ce temps d'échange, doublé de livrets explicatifs détaillés, m'a permis de fixer mes connaissances sur la recherche documentaire et de préparer sans appréhension mes premières séances devant les étudiants.

Ensuite,une séance que j'ai animée avec des L1 de la faculté de sciences économiques. Très peu d'élèves étaient présents à la séance, ce qui nous a permis d'échanger avec chacun et de comprendre leurs difficultés dans le travail qu'on leur demandait de réaliser.

Pourriez-vous nous partager un souvenir plus mitigé ?

La première séance que j'ai dû animer. J'avais pensé poser beaucoup de questions aux étudiants pour rendre la séance plus interactive mais les étudiants ne se sont pas montrés très volontaires pour répondre. Je me suis sentie assez seule face aux silences qui suivaient toutes mes questions.

Les choses se sont finalement arrangées au fil des séances. J'ai notamment compris qu'il fallait bien s'assurer que les étudiants avaient compris l'utilité de la présentation avant de commencer la présentation et qu'ils comprenaient bien le travail qui leur est demandé. C'est tout bête mais on peut oublier qu'il est normal que les étudiants de L1 ne soient pas pas hyper à l'aise avec la navigation sur l'ENT dès septembre, il faut donc s'assurer que cette première étape soit réussie avant de passer à la suite. Sinon, c'est logique qu'ils décrochent !

Conseilleriez-vous cette expérience à d'autres étudiants et pourquoi ?

Je la conseille sans hésiter. Premièrement, elle permet de renforcer ses connaissances en matière de recherche documentaire. Deuxièmement, elle développe son sens de la pédagogie, utile pour partager des connaissances dans de nombreuses circonstances.

Enfin, pouvez-vous décrire votre année universitaire 2020-21 en quelques mots ?

Mouvementée mais également très riche.