Flora

Je pense que nous avons appris à travailler en bonne intelligence et de manière collective tous ensemble.
Tous droits réservés

En quelle année d'études êtes-vous inscrit.e ?

En Master 1, en science politique

Quelle a été votre motivation pour candidater ?

J'avais envie de travailler pour l'université et encore plus pour la BU, j'avais déjà une expérience en bibliothèque que j'avais particulièrement appréciée.

De plus le fait de travailler en binôme était plutôt motivant pour moi, j'aime bien travailler en équipe. Là, avec les 7 autres moniteurs et monitrices, on peut communiquer ensemble sur les problèmes qu'on rencontre et sur la façon dont chaque binôme les règle. C'est toujours plus agréable de travailler dans un environnement où l'on s'écoute entre nous sur les difficultés et sur les points positifs.

Comment présenteriez-vous à un.e autre étudiant.e la mission de moniteur des nocturnes ?

Je surveille les nocturnes de la BU Villejean Santé, ça commence par contrôler les cartes étudiantes à l'entrée de la BU à partir de 19h et sur les tables de celles et ceux qui sont déjà installés.

Nous surveillons les entrées, nous veillons à ce que la BU reste un lieu calme et propice au travail. Nous rangeons aussi les livres qui sont utilisées par les étudiant.e.s dans leurs révisions.

Puis nous tenons des statistiques de fréquentation des salles, nous comptons toutes les heures combien de personnes sont présentes et de quelle université elles viennent. En fin de soirée, nous rangeons la BU et vérifions que tous les étudiants sont bien sortis.

Qu'est-ce que cette expérience vous a apporté ?

Je sais désormais mieux travailler avec une équipe, communiquer sur les problèmes et nous pouvons même proposer nous-même des idées pour adapter le dispositif des nocturnes au personnel des BU qui est très à l'écoute de nos suggestions et ne manque jamais de nous répondre.

Donc je pense que nous avons appris à travailler en bonne intelligence et de manière collective tous ensembles.

Quand on travaille pour guider et surveiller des personnes qui ont parfois notre âge, je pense qu'il faut aussi apprendre à adopter une posture qui ne soit pas celle qu'on adopte d'habitude en tant qu'étudiant. C'est aussi quelque chose que j'ai appris cette année.

Conseilleriez-vous ce job à d'autres étudiants et pourquoi ?

Bien sûr. C'est un job intéressant et la BU reste un endroit très agréable même quand on est moniteur ou monitrice.

Par contre, ce job a aussi ses difficultés, ce n'est jamais facile de refuser un étudiant qui a oublié sa carte pour la nocturne... Il faut savoir être strict parfois même si on comprend très bien les étudiants et les étudiantes puisque nous sommes nous-mêmes dans les même cas parfois.

Je pense qu'il faut essayer d'être médiateur, il faut que chacun garde l'envie de fréquenter la BU et les nocturnes.

Et vous, quelle est votre BU de prédilection ? Pourquoi ?

BU Centre ! C'est celle de ma filière d'étude mais la BU Villejean santé, ma BU d'adoption, est aussi très chouette.

Enfin, pouvez-vous décrire "votre" confinement en quelques mots ? Être confiné, ça change quoi pour vous ?

Le confinement rend l'organisation de mon travail plus difficile, il n'y a plus un temps pour les cours, un temps pour le mémoire et un temps pour les loisirs.

Tout est mélangé, ce n'est pas facile de s'y retrouver. En fait, toute notre organisation habituelle est chamboulée. D'autant que je suis confinée avec mes trois colocataires qui ne sont plus étudiants et donc sans activité en ce moment, ce n'est pas facile d'être la seule qui doit continuer de travailler.