Vous n'avez rien à cacher ? Vous n'êtes pas geek ? La cryptoparty est faite pour vous !

Le 4 mars, venez suivre les ateliers sur la protection des données personnelles de la Cryptoparty rennaise

By Bernard DUPONT from FRANCE (Lion (Panthera leo) hidden in the grass) [CC BY-SA 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa
  1. Cryptoparty : le programme
  2. Cryptoparty : la philosophie

Cryptoparty : le programme

La Bibliothèque de l'INSA lance la troisième édition de sa cryptoparty, en associant l'université de Rennes 1.
La Cryptoparty, ce sont une conférence, des ateliers et une foire au libre.

La conférence introductive

Mardi 28 février, 20 h, Amphi Donzelot (Service de formation continue de Rennes 1).

La conférence introductive de cette semaine dédiée à la protection des données personnelles.

Les ateliers

Samedi 4 mars (jour des Portes Ouvertes à Rennes 1), 14h - 17h30, 1er étage de la BU Sciences et Philosophie.

Les visiteurs pourront observer et assister à cinq ateliers sur la confidentialité des communications sur internet :

  • Adrienne Charmet, coordinatrice des campagnes de la Quadrature du Net animera des échanges sur les conséquences philosophiques et politiques des atteintes à la vie privée sur internet
  • Pierre Laperdrix, doctorant à l'IRISA, vous montrera comment vous êtes pisté à longueur de navigation par les sites que vous visitez et vous parlera de l'empreinte numérique qui permet d'identifier votre ordinateur de manière fiable entre des centaines de milliers d'autres.
  • Barbara Kordy, chercheuse à l'IRISA, fera la démonstration que la majorité des mots de passe -et a priori les vôtres- sont bien trop faibles pour résister aux attaques les plus communes.
  • Pablo Seminario, développeur, vous apprendra comment utiliser le protocole OpenPGP avec Linux pour chiffrer vos mails
  • Damien Belvèze vous montrera comment faire la même chose avec un ordinateur qui fonctionne avec Windows en utilisant le client de messagerie Thunderbird.

La foire au libre

Jeudi 2 mars, 17h - 22h, bibliothèque de l'INSA Rennes.

Le programme prévoit aussi une Foire au Libre : en matière de confidentialité et sécurité des données, on est beaucoup mieux servi par des logiciels open source que par leurs équivalents propriétaires !

Cryptoparty : la philosophie

Dans le monde entier, les bibliothécaires tentent d'offrir à leurs lecteurs un espace de travail et de détente indemne de la surveillance électronique de masse, qu'elle vienne des grandes firmes du web ou des états eux-mêmes.

La déclaration de l'IFLA sur la vie privée inclut dans les missions du bibliothécaire de résister dans la mesure du possible à cette surveillance et de former les citoyens aux outils destinés à protéger leur anonymat en ligne et la confidentialité de leurs données personnelles.

Ce climat de confiance, c'est ce que les bibliothécaires américains, naguère visés par le Patriot Act, essaient depuis novembre de restaurer en purgeant systématiquement et régulièrement les fichiers qui contiennent les données de leurs lecteurs afin de mettre ces derniers à l'abri des oreilles indiscrètes.

C'est aussi le but que poursuivent les bibliothécaires français en ouvrant leurs portes pour des formations de courte durée à des hackers, chercheurs, journalistes spécialisés, professionnels de la sécurité informatique ou militants engagés pour la préservation de nos droits numériques et parfois en mettant eux-même la main à la pâte.