Lutte contre les fake news : les BU s'engagent

Entretien avec Damien Belvèze, coordinateur de la formation des étudiants pour les BU de Rennes 1

© Koi shark par Redbubble sur Instagram
  1. L'intervention filmée de Damien Belvèze lors de la journée d'étude nationale consacrée à la lutte contre les fake news
  2. Écouter l'entretien
  3. Lire l'entretien (extraits)

Damien Belvèze coordonne les formations des étudiants pour les BU de Rennes 1.
Il est intervenu lors d’une journée d'étude nationale consacrée à la lutte contre les fake news, organisée par l'ADBU, The Conversation France, le CARISM et La Croix à la BULAC le 5 juin.
Dans un entretien réalisé par Alice Lemesle, chargée de communication des BU, il revient sur la définition des fake news, le rôle des bibliothèques dans la lutte contre la désinformation et les formations proposées par les BU de l’Université de Rennes 1.
 

L'intervention filmée de Damien Belvèze lors de la journée d'étude nationale consacrée à la lutte contre les fake news

Visionnez son intervention sur Canal U
 

Écouter l'entretien

Lire l'entretien (extraits)

Découvrez l'entretien écrit dans son intégralité :

 

[...] Peux-tu définir les fake news ?

Il y a des informations inexactes ou fausses qui le sont au détriment de la personne qui les profère ou les publie. Il y a aussi toutes sortes de fausses informations volontairement falsifiées : celles qui sont produites à partir de rien, celles au contraire qui sont sorties de leur contexte, celles encore qui sont à moitié trafiquées et à moitié vraies. Il existe donc tout un spectre de fausses nouvelles. [...]

Tu es intervenu lors d'une journée d'étude consacrée à la lutte contre les fake news le 5 juin. Ton intervention portait sur la vigilance sur Internet et le référencement des articles de Wikipédia.

L'encyclopédie Wikipédia tire sa légitimité de ses sources et non de ses auteurs. Les articles sont anonymes, même lorsqu’ils sont écrits par des spécialistes. Les sources sont donc très importantes, il faut qu'elles soient fiables pour que l'article lui-même puisse l'être.
En tant que bibliothécaires nous disposons de ces sources puisque nous avons, sur les serveurs de nos bibliothèques ou de nos universités, une masse d'informations issues d'articles scientifiques. Nous pouvons enrichir les articles Wikipédia en citant ces articles scientifiques.
C'est ce que nous faisons dans ces campagnes « 1Lib1ref » organisées par Wikipédia. Cela consiste à se réunir entre bibliothécaires et professionnels de l'information sur des articles que l'on a déterminés au préalable et sur lesquels on se sent compétents, puis à apporter des références à l'article là où il en manque. [...]

Quels sont les leviers d'actions que les BU peuvent utiliser ?

C'est une lutte commune à toutes les personnes qui ont une vocation à l'éducation aux médias. Cela commence avant l’université, au niveau du collège et du lycée. [...]
Au niveau de l'université, nous pouvons intégrer davantage de contenus dans la recherche d'information et l’évaluation de l'information, c’est-à-dire dans ces TD que nous faisons déjà. Il faudrait que nous convainquions aussi les enseignants-chercheurs de nous permettre d'intervenir peut-être plus régulièrement dans certains de leurs cours pour sensibiliser les étudiants à ce problème.
D'un point de vue universitaire, liée à cette problématique des fake news il y a la fake science (science falsifiée). C’est un phénomène très préoccupant, qui tient au rythme effréné de la production scientifique mais également à certains biais partisans ou à la manière dont la science est financée parfois. Au niveau du doctorat, dont je m'occupe particulièrement, il y a beaucoup de travail à faire sur ce sujet, notamment faire comprendre ce qu’est un processus de révision par les pairs, comment peut-il être transparent, comment éviter des raccourcis néfastes pour la science et comment observer une forme d'intégrité scientifique, depuis la conception de la problématique jusqu'à la publication des résultats et des articles scientifiques. [...]

Est-ce qu'une action va être mise en place par les BU de Rennes 1 dans cette lutte contre la désinformation ?

Ce que nous avons commencé à faire, c'est parler de ce problème à des enseignants qui nous confient leurs étudiants à raison de quelques heures par an et notamment pour les disciplines physique, chimie et sciences de l’ingénieur.
Ceux-ci étaient partants, pour la plupart, pour que nous intégrions les théories du complot dans le cadre des quatre heures de formations qui nous sont imparties. Nous allons les faire travailler sur ce qu’est une théorie du complot. Ils vont même parfois découvrir les théories du complot, on va leur faire chercher des sites qui y portent du crédit et d'autres sites qui n'y portent aucun crédit. Cela leur permettra surtout de chercher des articles scientifiques qui soit tentent d'invalider ces théories, soit les étudient en tant que théories du complot. Cela leur permettra de chercher de l'information de différents types, avec différents niveaux de fiabilité et aussi de les sensibiliser à qui écrit quoi, et pourquoi. [...]
Par ailleurs nous allons continuer les ateliers de la BU sur le sujet, notamment comment authentifier une image, vérifier qu'elle n'a pas été modifiée et que la légende corresponde bien à l'image. [...]